Le Dakota du Sud PDF Imprimer Email

Avec une superficie de 200 000 km2, et une population inférieure à celle de Boston, il y a de la  place pour se retourner dans le Dakota du Sud.

De la place pour explorer comme l’ont fait en 1804, Lewis et Clark, pour partir en reconnaissance, comme le font les archéologues depuis 1933,…

Historique : Les premiers habitants de l'actuel Dakota du Sud étaient des Amérindiens. Les Français et  d'autres Européens rencontrèrent plusieurs peuples tels que les Omaha et les Arikaras (Rees) au  XVIIe siècle. Mais au  XVIIIe siècle, les peuples prédominants sont les Sioux (Dakota, Lakota, Nakota). En 1743, les frères La Vérendrye revendiquent les terres pour la France, l'incluant dans la grande Louisiane française. En 1803, les États-Unis achètent l'ensemble à Napoléon Bonaparte. En 1817, un poste de commerce des fourrures est implanté sur le site actuel de Fort Pierre. Au cours du XIXe siècle, plusieurs expéditions comme celle de Lewis et Clark et de Joseph Nicollet sillonnent la région. L'armée américaine  achète Fort Pierre en 1855 mais l'abandonne l'année suivante pour Fort Randall plus au sud. Alors que la colonisation blanche s'étend, les tribus amérindiennes Yankton, Dakota,  et Sioux doivent signer un traité en  1858 par lequel ils cèdent le sud-est de l'actuel État.

sdakotaSon territoire constitue la partie méridionale du Territoire du Dakota , qui fut dissout par une proposition de loi pour la création de plusieurs États dont ceux du Dakota du Nord et du Dakota du Sud nommée l’Enabling Act of 1889 qui fut voté le 22 février 1889 sous la présidence de Grover Cleveland .

Après le départ de ce dernier, il revint à son successeur, Benjamin Harrison,  de signer la proclamation officielle admettant les Dakota du Nord et du Sud dans l'Union le 2 novembre 1889 .

Il est très difficile de savoir lequel du Dakota du Nord ou du Dakota du Sud a été intégré en premier puisque la signature a eu lieu le même jour.

 

drapeau_sud_dakota

le Dakota du Sud, c’est aussi une histoire et une culture

 

 

A l’Ouest, Les Blackhills :                                                               

s-d_mt_rushmoreMount Rushmore N.M (le portrait de quatre  Présidents),

Crazy Horse Memorial, Custer State Park,

Wind Cave N.P et Jewell Cave N.M, deux des quatre plus longs réseaux de cavernes au monde,

le Museum of « Natural History « (dinosaures), et la visite de plusieurs mines d’or.
On y découvre Deadwood, (where legends lived and died) ville de Wild Bill Hickok et Calamity Jane.
Le « South Dakota Air and Space Museum » où l’on peut visiter, en plus du musée,  une  base de bombardier B1 et un silo de fusée Minuteman.
Rapid City,  ses musées, Journey Museum, le « Sioux Indians Museum »


s-d_badlands_1A Wall, s’étend les  « Badlands N.P », formés par  37 millions d’années d’érosion. splendide !

Vous découvrirez le drame de « Wounded Knee »(le massacre des sioux en 1890).  Le « Minuteman N.P », le 1er site consacré à la guerre froide. On y visite un silo de fusées " Minuteman II", qui était capable  d’envoyer une arme nucléaire. Les « Prairies Homestead », «Wall Drug », le plus grand drug store du monde.


En allant vers l’Est, Pierre, la capitale de l’Etat,  le « Lakota Historical Center » à Chamberlain, à  Watertown on peut admirer 150 peintures originales de Terry Redlin,   voir Sisseton, avec son fort de 1864, l’un des mieux conservés.


s-d_corn_palaceMitchell : « Corn Palace », construit en 1892. Chaque année plus de 275 000 épis de mais sont utilisés pour créer les décorations; unique au monde!

Le « Enchanted World Doll Museum » plus de 4800 poupées du monde entier.


Sioux Falls : Falls Park, situé dans le cœur de la ville, avec ses trois superbes chutes d’eau, le mémorial de l'USS Dakota, une reconstitution  étonnante du cuirassée le plus décoré de la seconde guerre mondiale.



 
©2008-2011 Association France États-Unis. Tous droits réservés